Dressed: la robe hackée

Bonjour chères lectrices(et lecteurs)!

Cela fait bien longtemps que je n’avais pas écrit un article cousette pour adulte… c’est chose faite. Je vous raconterais bien mes mésaventures avec ma première machine, le manque d’envie de coudre des vêtements de grossesse, le manque de temps avec deux petites poupettes … mais aujourd’hui je tiens surtout à vous partager ce petit bonheur qu’est la robe Dressed combinée au chemisier issu du même livre.

Lire la suite de « Dressed: la robe hackée »

Réduire son stock de chutes: le tour et le tapis de parc de bébé

Bonjour!

Comme annoncé hier, je vous parle aujourd’hui d’un projet qui m’a permis de gagner de la place dans mes boîtes à chutes: le tour et fond de parc de bébé.

Afin que bébé ait son propre espace de jeu évolutif, nous avons commandé l’an dernier un parc à hauteur adaptable. Seulement, quand il est arrivé à la maison, le fond était bien trop rigide pour y poser bébé. Empiler des couvertures n’étant solution ni esthétique ni sûre, il est alors paru évident de coudre de quoi rendre ce parc agréable.

Il me restait de la décoration de sa chambre et de mes vêtements de grossesse (non blogués) des chutes assez importantes et jolies, ainsi qu’un peu de ouatine.

J’ai commencé par sélectionner les coupons qui se mariaient bien (tant pour les couleurs que pour les motifs). Je ne sais pas si je peux appeler cela du patchwork, mais cela y ressemble très fortement!

Puis , tenant compte des dimensions du parc, j’ai coupé des pièces de 15cm de côté; tout ce qui n’entrait pas dans ces dimensions allait à la poubelle. J’ai obtenu, pour le tapis et le tour, pas moins de 105 coupons! J’ai également utilisé, pour l’envers du tour de parc, tout le métrage de ce tissu fuchsia à pois blancs. Les seuls éléments achetés sont le fond du tapis rose pâle, un complément de ouatine et du biais pour faire les liens.

Rien de compliqué dans la confection. Pour donner un effet matelassé, j’ai piqué les coins des carrés dans la ouatine.

(Les photos prises septembre dernier)
Que je voudrais avoir à nouveau son âge pour me blottir contre ces coussins tout douillets!

J’ai beaucoup aimé ces séances de sélection et d’assemblage, qui m’ont permis de replonger dans de beaux souvenirs de grossesse, de confectionner des éléments confortables pour bébé, tout en ranimant ces coupons laissés à l’abandon.

Je vous souhaite une belle (et blanche )semaine.

Sally

Réduire son stock de chutes: les sacs à projets tricot


Bonjour!

Pour changer du tricot, aujourd’hui, je vais vous parler couture… de sacs à projet tricot .

Printemps dernier, totalement rendue à la cause de ce tout nouveau loisir créatif, il m’a fallu trouver des solutions de rangement et d’organisation. Concernant la laine, rien de plus simple que des meubles bas pour la stocker mais, pour ce qui est des projets en cours, qui se multipliaient et que je voulais emporter en voiture, en train, au parc, il me fallait trouver un moyen.

Comme il était hors de question d’acheter des pochons à cet effet, j’ai plongé mon nez dans mes chutes (qui sont nombreuses!).

Chute d’une chemise Simon de Make my Lemonade

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais il m’est impossible de jeter un coupon après un grand projet couture, dès lors qu’il est suffisamment grand pour y couper un bandeau pour enfant, et ce surtout si le projet en question comportait une valeur sentimentale.

Chute de la robe Réglisse de grossesse/

De cette recherche sont sorties sept associations de couleurs (je vous en présente six ) dont je suis absolument satisfaite. La grande majorité des tissus sont des wax, associés à des chutes en satin de coton (ou de scuba). La doublure est, quant à elle, en satin de polyester ( dans l’idée qu ‘elle n’abîmerait pas la laine à la friction).

J’ai ensuite cherché sur la toile un patron ou un tuto qui conviendrait à mes désirs, sans succès… la seule solution a donc été de le patronner: c’est donc un sac à fermeture-éclair, peu profond mais large, avec une anse dans laquelle on peut passer le bras. La forme est des plus simples, et sans poches, mais convient parfaitement à la débutante en tricot que je suis.

J’ai réalisé trois formats:

  • un petit pour des projets bonnets, mitaines ou layette
  • un moyen pour des projets de châles
  • un grand pour des projets de pulls ou de gilets adulte

Après 6 mois d’utilisation de mes sacs, je peux dire que je suis ravie: je peux préparer mes projets à l’avance en réservant la laine, les aiguilles la copie du patron et le tout petit matériel, ranger mes encours proprement et les transporter facile grâce à leur anse.

Pour ce sac, j’avais commencé la réalisation d’un tuto mais, me questionnant sur sa pertinence et sa valeur ajoutée, sachant le tas de « pas à pas » publiés sur Youtube, j’ai renoncé au projet.

Chute d’une d’une chemise Simon de Make my Lemonade

Quant à mon stock de tissu…eh bien…il a légèrement réduit: bien que ce soit le projet parfait pour mettre en valeur de jolies chutes, on ne peut pas dire que ce soit un projet très consommateur de tissu.

Chute du teddy Burda

Demain, je vous parlerai d’un projet qui, lui, a efficacement réduit mon stock .

Là-dessus, je vous souhaite un bon début de semaine,

Sally